Home > Elections

Votation pour la Cour des comptes

impulsion no. 4 | Septembre 2018

Jean-Luc Ruffieux

 

Nous voterons le 23 septembre pour élire six nouveaux magistrats (tous membres de partis). Voici quelques explications sur son fonctionnement. Tous les pays qui nous entourent sont dotés d’une Cour des comptes, en Allemagne dès 1714 déjà. La Confédération dès 1877. C’est une nécessité pour le contrôle des finances. À Genève le développement d’une autorité indépendante de rang constitutionnel s’est fait attendre le 27 novembre 2005, elle à été acceptée par 86% des suffrages.

Fonctionnement et compétences

Elle est autonome et assure le contrôle pour l’administration cantonale, des communes, des institutions de droit public et des organismes privés subventionnés ou dans lesquels les pouvoirs publics exercent une influence prépondérante. Elle évalue les politiques publiques, elle est à la disposition des citoyens en cas de problème et irégularités par exemple dans les finances d’une commune. La cour des comptes n’est pas un tribunal. Elle ne prononce pas de sanctions et ne rend pas de décisions; elle n’a pas pour rôle de résoudre des litiges. Donc elle fonctionne selon le principe de l’autosaisie, choisissant librement les sujets de ses missions; son budget est soumis à l’approbation du Grand Conseil. La première mission est de s’assurer du bon emploi des fonds publics. Elle n’a pas pour but de cogérer, elle vise à améliorer l’action de l’État grâce à son indépendance garantie par la Constitution et la loi. Elle est le vecteur des principes de responsabilité, d’efficience ainsi que de la transparence. La Cour des comptes est composée de six magistrats élus pour six ans appuyés par un directeur exécutif, une équipe d’évaluateurs et de réviseurs, ainsi que par une assistante de direction. Ils sont experts comptables diplômés voir titulaires de certifications propres à la profession. Cette Cour des comptes a des missions d’audit, d’évaluation et de révision et travail selon son manuel de contrôle interne. Son budget est alloué par le Grand-Conseil. Le parlement assure la haute surveillance.

Les rapports de mission et un rapport annuel sommaires auxquels elle a procédé sont publiés et sont disponibles sur son site internet. Il est important que nous prions pour que nous ayons des magistrates et magistrats intègres dans leurs fonctions. Merci. La Cour des comptes de Genève se présente sur http://www.cdc-ge.ch/

www.cdc-ge.ch

République et canton de Genève

Election à la Cour des comptes et élections complémentaires à Perly-Certoux et à Collex-Bossy du 23 septembre 2018

-> Vers la site

Pensées sur les élections cantonales

impulsion 03|2018

 

2018 est une année électorale pour Genève. Nous avons eu le privilège d’élire sept conseillers d’État et 100 membres du Grand Conseil, avec un choix gigantesque!

 

Pour le premier tour le choix a été plus facile car nous connaissions bien nos conseillers d’État, ils sont assez charismatiques et bons communicateurs en général. Ceci dit, leurs objectifs et leur éthique sont plus importants. Pour le premier tour, nous avons remarqué une désunion de la droite et du centre mais surtout les partis anti-frontaliers (MCG et GEM).


Et la gauche est en plein paradoxe concernant l’accueil des réfugiés et les logements à construire dans un canton de 500'000 habitants et petit.

 

Le second tour il y a une entente des partis dits bourgeois avec un seul MCG. Concernant les problèmes de bétonnage excessif et de circulation catastrophique, la gauche écologique propose même de construire partout et plus de 1000 logements par année sans parler de l’accueil et les prestations sociales. Le fameux maire de la grande commune de Vernier veut même construire des logements à côté des réserves de pétrole! Certains veulent agrandir l’aéroport! Notre canton est déjà le plus endetté de Suisse! Le grand argentier va devoir plus encore limiter les dépenses!


L’UDF devrait aussi travailler avec d’autres. Nous l’avons fait avec le
PEV au grand culte du Réseau Évangélique en février. Il y a en vue des sujets éthiques (dons d’organes, famille traditionnelle, …) et il serait bien de faire des stands ensemble ces prochains mois. Ou même éventuellement pour le Conseil National en 2019 car notre canton aura droit à un conseiller national supplémentaire (un 12ème) Les Chrétiens de toutes confessions doivent se mobiliser. Votez svp! Calvin et les autres seraient contents! Puis il faut faire des alliances, des reports de voix avec des partis proches de nos idées et éthique chrétienne pour le bien générations futures.

 

Sylvie Ruffieux Guignard

Eléctions fédérales 2015 | Déjà tournés vers les enjeux de 2016 et 2017

La campagne pour les élections 2015 a été riche en relations : groupes Facebook, interviews TV, journaux, etc. Les buts : se faire élire, se faire connaître ici sur place et soutenir l’UDF au niveau national. Obtenir un score d’environ 2500 voix sur 106 852 votants (un cinquième des habitants peuvent voter), donc 0,23% des suffrages, c’était certes trop peu pour espérer obtenir un des onze sièges au Conseil national ! Mais il faut relever plusieurs points positifs. 

Bons apparentements 

Nos apparentements nous ont permis d’élire un candidat du MCG qui, de son côté, n’avait pas obtenu assez de voix pour garder son siège à Berne. Nous avons aussi soutenu la victoire de l’UDC au vu de l’évolution actuelle du terrorisme. Compte tenu de leur politique eurosceptique et anti-migratoire ainsi que de leur opposition à l’endettement massif de Genève, nous sommes contents du résultat.

 

Nous avons tenu deux stands en ville, distribué 3000 prospectus et fait mettre 215 affi ches à travers le canton. Des prospectus ont aussi été envoyés aux pasteurs, et nous avons distribué Impulsion largement.

Peu de Suisses votent

Alors comment pouvons-nous nous améliorer à l’avenir ? Nous pourrions par exemple inscrire deux fois le nom de chaque candidat sur le bulletin de vote, comme l’ont fait nos amis du PEV ou le PLR, en proposant à tous les votants de mettre notre bulletin tel quel dans l’urne : voter compact, sans ajouter ni enlever de noms. Et nous devrions rédiger et envoyer davantage de communiqués de presse.

 

Par ailleurs, Genève fait face à un handicap spécifi que : peu de Suisses votent. Ils quittent Genève, faute de logements. De plus, nos Eglises sont très internationales. C’est une richesse, mais ces personnes ne votent pas !

Des enjeux majeurs pour 2016

Nos projets immédiats: des stands. En février, nous aurons une votation pour favoriser les couples et la famille. Nous voulons également obtenir des signatures pour que le droit suisse soit prioritaire sur le droit international. Plus tard, nous aurons les votations contre les clubs de cannabis et les visages masqués.

 

Et surtout, en 2016 ou 2017, nous voterons au sujet du mariage pour tous, de l’adoption des enfants par les couples gays et de la procréation assistée. Nous lutterons donc afi n que chaque enfant ait le droit d’avoir un père et une mère. Nous écrirons des courriers de lecteurs. Nous tiendrons nos réunions de prière.

 

Motivez des gens à devenir des membres ! Venez réguliè- rement aux stands. Merci à l’EDU-UDF pour son soutien.

 

Sylvie Ruffieux | impulsion no. 6 / 2015

Election au système proportionnel

Source: REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE

 

Répartition des suffrages
Liste Total des bulletins Suffrages Suffrages en % Ecart Sièges Ecart sièges
VERTS 9'054  100'238  8.90 % -2.85 -1  
DÉMOCRATE- CHRÉTIEN 10'158  121'174  10.76 % +1.90 0  
SOCIALISTES 18'697  214'536  19.06 % +0.88 0  
UDC 16'893  189'472  16.83 % +2.28 0  
LIBÉRAUX- RADICAUX 20'427  225'081  19.99 % +2.37 +1  
ENSEMBLE À GAUCHE 3'697  44'440  3.95 % +3.95 0  
JEUNES DÉMO.- CHRÉTIENS 1'034  14'508  1.29 % +1.29 0  
MCG 7'007  80'596  7.16 % -2.62 0  
VERT'LIBÉRAUX 2'051  25'547  2.27 % -0.90 0  
UDF 207  2'526  0.22 % +0.22 0  
SOCIALISTES À L'ÉTRANGER 476  6'120  0.54 % +0.04 0  
SENIORS VERTS 790  12'378  1.10 % +1.10 0  
UDC INTERNATIONAL 347  4'021  0.36 % -0.18 0  
VERTS TRANSFRONTALIERS 490  6'344  0.56 % -0.34 0  
MCG JEUNESSE 166  2'285  0.20 % +0.20 0  
JEUNES UDC 384  5'004  0.44 % -0.50 0  
JEUNES VERTS 730  10'141  0.90 % -0.46 0  
EAG GÉNÉRATION 68 801  11'412  1.01 % +1.01 0  
EAG JEUNES 662  8'633  0.77 % +0.77 0  
EAG INTERNATIONAL 242  3'744  0.33 % +0.33 0  
JEUNES JLR 421  5'839  0.52 % -0.50 0  
POLITIQUE INTÉGRALE 354  3'928  0.35 % +0.35 0  
PBD 899  11'540  1.03 % +1.03 0  
PEV 575  6'626  0.59 % -0.43 0  
JEUNESSE SOCIALISTE 302  3'779  0.34 % -0.12 0  
MCG AILE SOCIALE 487  5'880  0.52 % +0.52 0  

L'UDF à Berne ?

C'est possible

unique avec votre liste d'UDF nb. 10 dans l'urne!

nous nous engageons ...

Les candidats de la liste 10

Sylive Ruffieux - Guignard, Corsier, nurse- éducatrice
Sylive Ruffieux - Guignard, Corsier, nurse- éducatrice
Jean-Luc Ruffieux, Corsier, tapissierpeintre plâtrier, président UDF Genève
Jean-Luc Ruffieux, Corsier, tapissierpeintre plâtrier, président UDF Genève
Claudine Laurent, Meinier, concierge
Claudine Laurent, Meinier, concierge
René Laurent, Meinier, concierge
René Laurent, Meinier, concierge

Elire, un droit du peuple !

Alors que j’explique en long et en large l’importance de participer aux élections, soulignant que chaque citoyen devrait soit apporter la liste de personnes à élire au bureau communal, soit l’envoyer par poste, je suis interpellé par un jeune : «Mais monsieur, participer aux élections, est-ce la seule manière d’être utile en politique ?». Je lui réponds spontanément : «Certainement pas, mais toutes les citoyens ont ce droit. Peu importe leur profession, elles devraient l’exercer. Les listes des candidats sont préimprimées, il suffit de choisir celle de son parti favori, l’UDF dans notre cas, et de la glisser dans l’enveloppe.»


Mais la question du jeune m’a fait réfléchir. Peut-être ma réponse hâtive l’a-t-elle déçu, car il avait abordé la question différemment. En effet, que seraient les politiciens sans les secrétaires et tous les fonctionnaires qui planchent sur les dossiers ? Les élus réfléchissent quant à la vie de la société. Lorsqu’ils constatent une chose à améliorer, ils écrivent une motion, un postulat, voire lancent une initiative.


Ces documents arrivent à la Chancellerie, où un juriste analyse le texte. Est-il compréhensible et juridiquement correct ? Le document peut-il être déposé ? Dès réception, secrétaires et fonctionnaires spécialisés vont étudier la demande, analyser sa réalisation et évaluer les coûts engendrés avant de proposer une réponse. Pour tout ce travail, il faut une administration avec ses experts, ses chefs, ses subordonnés, ses traducteurs, réceptionnistes, informaticiens, les apprentis et les formateurs, sous oublier les techniciens de surfaces.


La plupart de ces emplois sont exigeants, mais aussi plutôt bien payés. Ce sont des situations stables, avec des possibilités de formation et d’avancement. Pas de doute, la politique est très intéressante et offre de belles opportunités.

Il y a donc certes plusieurs façons de servir le pays. Mais le 18 octobre, n’oubliez pas d’aller voter, chaque liste compte !

Marc Früh | Impilsion No. 5, 2015