Newsdetail

L’UDF Suisse élit la nouvelle tête du parti

Près de 160 membres du parti se sont réunis à Illnau ZH le 27 juin pour élire une nouvelle tête du parti de l'UDF Suisse.

le nouveau président Daniel Frischknecht

Après de nombreuses années de travail méritoire, Hans Moser en tant que président et Roland Haldimann en tant que vice-président et trésorier ont passé le témoin. Ont été clairement confirmés comme leurs successeurs Daniel Frischknecht en tant que président et Thomas Lamprecht en tant que vice-président. Les deux députés cantonaux motivés sont providentiels pour l'UDF. Ils défendent une politique active des valeurs chrétiennes et une combativité positive. Sous leur direction, l'UDF peut affronter avec confiance les défis à venir.

 

Cette assemblée générale particulièrement bien fréquentée a remercié chaleureusement et avec une «standing ovation» les près de 20 ans de présidence de l’UDF de Hans Moser. Au cours de cette période, Hans Moser a considérablement façonné le parti, l'a mené avec discernement et a toujours garanti la stabilité même dans un contexte exigent. Sous sa présidence, l'UDF s'est révélé être un parti fiable et puissant qui agit de manière cohérente sur un fondement chrétien occidental. Hans Moser a pris un engagement reconnu bien au-delà des frontières du parti, ce qui a été un moteur majeur de la croissance du parti. Avec son profil chrétien unique, l'UDF sous Hans Moser a pu démontrer plusieurs fois sa capacité référendaire. Dernièrement, cet objectif a été atteint avec le succès de la campagne contre l'extension du code pénal contre le racisme (loi de censure), qui n'a été rejetée que le 9 février 2020 dans les urnes.

Roland Haldimann a également quitté, il a servi l'UDF en tant que vice-président et directeur financier pendant de nombreuses années, - principalement en tant que pilier important et modeste «combattant» en arrière-plan. C'est notamment grâce à Haldimann que l’UDF Suisse dispose d’une base financière solide et d'une structure organisationnelle professionnelle.

Daniel Frischknecht et Thomas Lamprecht reprennent le flambeau

Les membres de l'UDF ont élu Daniel Frischknecht, qui habite à Romanshorn, comme nouveau président. Il est né en 1964, est marié et père de deux enfants. Ce psychologue qui dispose de son propre cabinet représente l'UDF en tant que député au Conseil d’État du canton de Thurgovie depuis 12 ans. Il dirige le groupe parlementaire UDF depuis quatre ans. Dans un discours inaugural passionné et émouvant, Daniel Frischknecht a convaincu le public avec les objectifs qu'il s'est fixés pour UDF: Avec une politique clairement conservatrice et un engagement envers le christianisme, le parti devrait défendre résolument ses valeurs fondamentales et se faire encore plus remarquer du public. Comme défi important à relever pour chacun, Frischknecht a cité le référendum à venir contre le mariage pour tous, qui constitue un thème fondamental absolu pour l'UDF.

 

À ses côtés, Thomas Lamprecht de Bassersdorf dans le canton de Zurich, une personnalité politique expérimentée avec un esprit d'entreprise éprouvé, assume la responsabilité de nouveau vice-président. Lamprecht, né en 1966, est également marié et père d'une fille. Ce maître charpentier politise l'UDF au Conseil d’État du canton de Zurich depuis 2018 - avant cela, il avait déjà occupé diverses fonctions au sein du parti. Avec la jeune Bernoise Carina Burkhalter, les membres ont en outre choisi une spécialiste financière reconnue comme nouvelle trésorière.

 

Lors de l'assemblée générale, le Conseiller national de Berne Andreas Gafner a également donné un aperçu passionnant de son travail parlementaire, qu'il est habilité à exécuter pour l'UDF au Palais fédéral depuis décembre 2019. Il s'est bien installé et a déjà fait parler de lui avec des interventions remarquées. Gafner remercie tous ceux qui sont passionnément attachés au parti - «pour que je ne reste pas longtemps le seul Conseiller national UDF».

 

Pour plus d’informations:

Daniel Frischknecht, président UDF Suisse, 071 463 23 90

Thomas Lamprecht, vice-président UDF Suisse, 079 286 85 45